Hors Abonnement 2016-2017

Imprimer Envoyer

HORS ABONNEMENT

 

Peau de vache - Théâtre au château

Mardi 30 août 2016 à 21h

Une production du Théâtre des Galeries

 

Lieu

Propriété de Mr et Mme De Nys. Rue Henri Tombeur, 24 à 1404 Bornival (En cas de mauvais temps, le spectacle sera joué au Waux-Hall). 

 

Possibilité de prendre une petite restauration sur place avant le spectacle. 

 

 

hors-abo-Peau-de-vache

Marion, surnommée depuis l’enfance « Peau de vache » par ses frères, est l’épouse d’Alexis Brucker, un célèbre musicien. Entière, absolue, voire brutale, elle veille jalousement sur celui qui s’abrite, avec une philosophie toute masculine, derrière les intransigeances et les cris de sa tumultueuse compagne.


Marion affi rme « qu’une bonne vacherie ça réveille » et « que la gentillesse c’est une solution de paresse » ! Elle mène ainsi joyeusement la vie dure à tous ceux qui l’approchent que ce soit le brave Cazenave, vétérinaire porté sur la bouteille ou les campagnards du week-end, les Durand-Bénéchol, des nouveaux riches…


Survient une jeune femme : Pauline, toute de douceur et de
soumission, est l’opposé de Marion. Vulnérable et sensible, elle est l’incarnation même de la gentillesse. Un match dont Alexis sera l’enjeu va s’engager entre les deux femmes. De la méchanceté ou de la bonté, qui l’emportera ? Et de l’angélique
Pauline à la terrible Marion, laquelle est la vraie « peau de vache » ?

   

 


 

A Rock'n'Roll Hits Story

Jeudi 10 novembre 2016 à 20h

Avec 
Mister Cover et Marc Ysaye

 

Durée
2h30 + entracte

 

 

hors-abo-rock-n-roll-hits-story

A Rock’n’Roll Hits Story, c’est un concept nouveau, une conférence sur l’histoire du Rock’n’Roll présentée par Marc
Ysaye et illustrée par des interventions (live) du groupe Mister
Cover.


D’Elvis Presley à Kurt Cobain, ce sont quatre décennies d’une richesse incroyable, jalonnées de morceaux d’anthologie, qui se sont écoulées et ont marqué l’histoire de la musique. Venez redécouvrir une sélection bien affûtée de ces moments-clés grâce à Mister Cover et aux explications fascinantes de l’un des papes de la musique rock de chez nous : Marc Ysaye !


Marc Ysaye n’a pas besoin de notes. Il s’emballe. Il évoque Ike
Turner et sa chanson fondatrice Rocket 88, nous embarque dans le Mystery Train en direction de Chicago, revient sur cette journée torride d’août 53 où le jeune Elvis Aaron Presley a poussé la porte du Sun Radio à Memphis et dresse un portrait peu flatteur d’un péquenaud de Détroit répondant au nom de Bill Haley. C’est à ce moment que les musiciens de Mister Cover font leur apparition en file indienne sur la scène, saisissent leurs instruments, guettent le « kick » du batteur et enchaînent sans le moindre temps mort le Rock Around The Clock du péquenaud de Détroit et une version
100 % vintage de That’s All Right Mama du King, soit les deux premiers 45 tours rock à avoir été écoutés à plus d’un million d’exemplaires.

Crédit photo : G.Chains  

 


 

Grandgeorge

Mardi 29 novembre 2016 à 20h

| CONCERT

logo-propulselogo-asspropro

 

 

 

hors-abo-grangeorge

Ingénieur de formation, GRANDGEORGE a débuté très jeune une formation classique au piano et à la clarinette, mais c’est seul dans sa chambre qu’il apprend la guitare, instrument autour duquel il compose principalement aujourd’hui. Pour défendre son projet sur scène, il mise dès le départ sur un trio, formule rare puisqu’audacieuse mais tellement efficace lorsque c’est réussi...

 

Accompagné par deux musiciens chevronnés de la scène jazz belge (basse/batterie), il emmène en excellent guitariste un trio cohérent et surprenant, qui met en valeur la musique et les instruments tout en dégageant une bonne humeur et une énergie qui font mouche.

 

De Paris, Londres et Bruxelles, ses trois villes de coeur, GRANDGEORGE a pris le meilleur. L’élégance naturelle de
la ville lumière, les fulgurances mélodiques typiquement anglaises, et la simplicité chaleureuse de Bruxelles se retrouvent en effet dans la musique de ce garçon étonnant.


Dans son premier opus « So Logical », GRANDGEORGE partage son « regard d’homme de 35 ans sur le monde qui l’entoure », teinté d’optimisme et de bienveillance mais aussi de doutes et de questions posées. On retrouve, effi cacement couplés à ses textes, les nombreux univers musicaux qu’il développe sur scène, du folk au rock, en passant par des moments très intimes et des coups de gueule. Côté production musicale, il cherche à « en mettre le moins possible, pour garder en avant l’essentiel et ne pas brouiller les pistes à coup de gros watts… ».

 

Authentique et surprenant !

 Crédit photo : F.Hauwel  

  


 

Le p'tit monde de Renaud

Jeudi 8 décembre 2016 à 20h

Théâtre musical en 3 actes,
22 chansons, 6 comédiens et 3 musiciens

Avec
Guillaume Cramoisan,
Diane Dassigny, Xavier Martel, Jean-Luc Muscat, Patrice Rivet, Gaëlle Voukissa

Mise en scène
Elise Roche

Direction musicale
Fred Pallem

Musiciens
Guillaume Magne, Fred Pallem,Fanny Rome, Julien Omé, Jeremy Pontier et
Rodrigue Fernandes


Durée
1h40 (avec entracte)

 

 

hors-abo-le-ptit-monde-de-renaud

Un spectacle musical, émouvant, drôle et grinçant qui met en
scène les personnages des chansons de Renaud. Sur un ton toujours décalé, Gérard Lambert, Lucien, Manu, Pépette, la
doudou et le beauf prennent vie et s’embarquent dans une aventure musicale tatatannesque.


Un spectacle réjouissant qui retrace le portrait d’une génération,
celle qui a vraiment cru dans les lendemains qui chantent.


Sur une mise en scène «pêchue» d’Elise Roche, on suit avec
amusement, attachement, les pérégrinations de ces sympathiques
personnages. Et, au fil des chansons, nos propres souvenirs
s’invitent...

   

 


 

Tetracelli - Quatuor de violoncelles de Bruxelles

Mercredi 8 février 2017 à 20h

Avec

Cyril Simon, Aubin Denimal,
Frederika Mareels et Hélène Blesch

 

hors-abo-tetracelli

Depuis maintenant 4 ans, le quatuor de violoncelles de Bruxelles, TetraCelli, se produit régulièrement sur les scènes belges des plus intimes aux plus prestigieuses. La qualité et l’originalité de ce quatuor atypique lui apporte progressivement une reconnaissance internationale.


Depuis un an, les quatre musiciens effectuent des recherches
sur leurs prédécesseurs. En effet, de 1934 à 1939, un premier
quatuor de violoncelles de Bruxelles a existé. Composé de quatre amis talentueux (Paul Louis Marsick, Fernand De Groot, Jan Vanderperren et Robert Darcy), ces artistes ont fait naître un riche répertoire qui, malheureusement, est resté méconnu en raison de la dissolution de l’ensemble provoqué par la seconde guerre mondiale.


TetraCelli s’est donné pour mission de faire connaître le riche
hértitage de ces quatre violoncellistes belges en diffusant leurs
oeuvres. Ce répertoire est non seulement un refl et du monde
musical belge mais également un patrimoine culturel précieux.


Comme Robert Darcy, Cyril Simon réalise de nombreux arrangements qui permettent à l’ensemble d’aborder un répertoire
varié esthétiquement, de dépasser les limites de leur temps et de présenter un répertoire « sur mesure » et unique à chaque lieu qui les accueille.

   

  


 

La Compagnie du Comble vs Molière - 373 ans et 254 jours plus tard

Vendredi 10 et samedi 11 mars 2017 à 20h

Mise en scène
Patricia Dacosse

Avec

Avec
François Collard, Louise Collard, Camille Coppée,
Alyson De Bock, Jérémie Dehoux, Sylvain Detry, Olivier Féry, Marie Hanse, Alison Leroy, Emilie Navet,
Catherine Ronvaux… et certainement quelques
autres qui ne le savent
pas encore…

 

 

 

 

hors-abo-compagnie-du-comble

Le 30 juin 1643, Molière fonde l’Illustre Théâtre.
Le 11 mars 2017, la Compagnie du Comble se prend pour l’Illustre
Théâtre. 


373 ans et 254 jours plus tard…. Mais pourquoi ???? Pour qui se prend-il, ce Molière, pour faire couler encore autant d’encre - et de salive surtout ! - après 373 ans et 254 jours ? Qu’est-ce que son malade imaginaire, son médecin volant, ses précieuses ridicules, son mariage forcé, son école des femmes, ses femmes savantes -et savantes de quoi d’ailleurs ?- peuvent bien nous raconter, 373 ans et 254 jours plus tard ?


Mais qu’est-ce que ce vieux chevelu têtu peut-il bien avoir à
nous dire ?


La Compagnie du Comble va s’en mêler et tirer au clair cet
étrange succès qui dure… Molière fait réfléchir ? Oui ! Molière nous en apprend plus en une heure sur la vie au 17è siècle que des hectokilos de romans historiques ? Oui oui ! Molière fait rire ? Oui, oui, trois fois oui ! Molière, on te kiffe !

 

La Compagnie du Comble VS Molière, un spectacle dense et
éclatant de bonne humeur sur l’auteur de théâtre le plus joué,
le plus lu, le plus décrié, le plus provocateur, le plus fashion
victim, le plus barge, le plus vrai de ces quatre derniers siècles.

   

 


 

Concert Orgue-Harpe

Vendredi 19 mai 2017 à 20h

Avec
Heleen Vandeputte et Robert Ferrière

 

Durée
1h15

 

Lieu

A la Collégiale Sainte-Gertrude

 

Deux instruments extraordinaires s’unissent pour un moment
musical inoubliable ! Robert Ferrière à l’orgue et Heleen Vandeputte à la harpe dans un programme haut en couleurs. Avec des oeuvres classiques, mais aussi d’origines et de périodes diverses avec des compositeurs comme Franck ou Joplin. Le son divin de l’orgue se mélange avec les notes célestes de la harpe et vous fait voyager. Les deux artistes aux multiples facettes sont de Nivelles et s’unissent pour ce moment extraordinaire.


Après avoir obtenu son diplôme de harpe à l’IMEP, Heleen
Vandeputte se spécialise à Budapest à l’académie Liszt. De
Budapest elle part à Bangkok où elle enseigne la harpe, joue
dans différents orchestres et donne des concerts en soliste ou en formation de musique de chambre. De retour en Belgique,
elle se consacre à l’enseignement de son instrument, elle donne divers concerts en tant que soliste ou dans différentes formations. Elle s’intéresse également au bien être que la musique procure et collabore dans différents projets « bien être » (ateliers parents-bébés, ateliers sophrologie et harpe,
moments musicaux dans différents homes). Le plus important
pour elle est de pouvoir partager cette langue merveilleuse qu’est la musique.


Robert Ferrière a étudié au Conservatoire Royal de Musique
de Bruxelles où il a obtenu le premier prix d’orgue dans la
classe de Jean Ferrard. Il décroche ensuite sa formation pédagogique et son diplôme d’aptitude à l’enseignement musical au Conservatoire Royal de Musique de Mons. Il est organiste titulaire des orgues de la Collégiale Sainte Gertrude et professeur de formation musicale à l’Académie de Nivelles. Il dirige la chorale « Chansons du Monde » depuis sa création en 1989, et est nommé carillonneur de la Ville de Nivelles en 2004, après sa formation à l’Ecole Internationale de Carillon de Malines.

   

 


 

Grande soirée de jazz ! 

Vendredi 28 avril 2017 à 19h30

En collaboration avec Jazz au stade

 

hors-abo-concert-jazz

Une soirée de jazz avec des concerts dans la salle mais également
des animations dans le foyer.


Paolo Loveri / Nicolas Gaul (acoustic guitar duo)
Deux remarquables guitaristes nous font partager leur passion
pour cet instrument si populaire mais qui nous surprend toujours
par ses richesses de timbres et d’harmonies ... quand il est dans de bonnes mains !


Joe Higham / Bruno Castellucci Quintet
Bruno Castellucci, l’un des meilleurs batteurs belges, ainsi que
le saxophoniste anglais Joe Higham sont deux musiciens inspirés
par Shelly Manne (qui a collaboré avec Clifford Brown, Stan Getz, Bill Evans, par exemple).


Ils rassembleront quelques-uns des airs du répertoire de Shelly
Manne, recréant ses sons classiques de swing.

   

 

 


 

Francis sauve le monde

Vendredi 10 mars 2017 à 20h15

Au Centre Culturel de Braine-l'Alleud

 

D’après
la série Francis, une BD de
Claire Bouilhac et Jake Raynal (éditions Cornélius)

Adaptation et mise en scène
Jean-Michel Frère

Adaptation et interprétation
Pauline Desmarets, Simon Wauters et Sébastien Derock

Scénographie et costumes
Coline Vergez

Création Lumières
Julien Soumillon

Construction décors
Benoît Sputael


Une production Compagnie Victor B et Théâtre de Namur/Centre Dramatique.
La Compagnie Victor B. reçoit l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Service Théâtre). 


Accessible dès 14 ans

 

Durée
1h10 

 

 logo-ccbraine-l-alleud

 

hors-abo-francis-sauve-le-monde

Une fable PMC (politico-métaphysico-comique) – Attention humour noir de noir !


Francis est un blaireau, sa femme aussi. Son ami Lucien est un lapin, sa femme aussi. Il y a des cochons, des souris, des renards et des loups, mais derrière cette ménagerie, c’est bien le caractère et les comportements des humains qui sont en jeu et à l’oeuvre, comme chez Monsieur de La Fontaine, mais avec une férocité de l’observation et de l’analyse qui rappelle plus les uppercuts d’un Reiser ou d’un Desproges que la morale des fables.


Car Francis est faible, lâche, cynique, cruel, égocentré. Francis
peut abandonner toute morale, toute éthique, toute fi délité, toute culpabilité, du moment qu’il peut satisfaire ses besoins essentiels : boire-baiser-bouffer. S’il veut être le maître du monde ou s’il veut être le plus riche de la terre, s’il est prêt à déclencher une guerre atomique ou à pulvériser son voisin, ce n’est pas pour la chose en elle-même, c’est toujours pour être assuré de : boire-baiser-bouffer.


L’air de ne pas y toucher, Francis égratigne le « politiquement
correct » de notre époque, la « bien pensance » de notre ère bobo, nos nouvelles idées reçues politico-économico-sociales.
Le chômage, l’écologie, le capitalisme, la société de consommation, l’humanitaire, les dictatures, la surpopulation, le sida,…Tout est passé au crible de notre héros post-moderne. 

   

 


 

T.I.N.A.

Samedi 20 mai 2017 à 20h

Au Centre Culturel de Waterloo

 

Par
la Cie Cassandre

Avec
Guillaume Motte, Sébastien Valigna et Tommy Luminet

 

Durée
1h10 (le spectacle sera suivi d'une rencontre-débat)

 

 

logo-propulse

logo-asspropro

 

logo centre culturel waterloo

 

hors-abo-TINA

En 2008, y’a eu la crise. Les économistes s’inquiétaient. À la radio, ça parlait « Down Jones », « NASDAC », « Crash boursier »… On disait c’est la crise et c’est pour longtemps. Je ne comprenais pas tout, mais on me disait que c’était grave et j’y croyais. On m’a dit, c’est la plus grave crise depuis 29. On m’a dit que 29, ça avait amené à Hitler et qu’il fallait faire très attention. Alors, je me suis demandé comment certains américains aux faibles revenus avaient pu, en achetant des maisons hors de prix, déstabiliser l’économie mondiale. Je me suis dit : c’est la crise du rêve américain. Et puis, j’ai vu les décideurs politiques de tous les pays bredouiller, se contredire, changer d’avis puis voler au secours des banques. Plus tard, j’ai vu les citoyens grecs renoncer à leurs acquis sociaux, je les ai vu dans la rue. Et j’ai vu des
Athéniens hisser une banderole sur l’Acropole : «Peuple d’Europe, soulevez-vous». Et j’ai commencé à lire... ce soir, je vous explique ce que j’ai compris !


Sur scène, trois hommes, trois pupitres. Trois hommes ordinaires, qui se présentent face au nous. Avec une étonnante et brillante simplicité, ils expliquent ce que beaucoup d’entre nous ont eu du mal à comprendre ; la crise de 2008, les subprimes, la spéculation boursière,...


Avec autant d’humour que de créativité et d’intelligibilité, T.I.N.A. explique la complexe crise économique. On rit, on s’étonne, on glousse, on découvre, on s’offusque… et surtout on comprend et on apprend.

   

 


 

Les conférences musicales de Jean-Marc Onkelinx

à 20h

Salle des Mariages de l'Hôtel de Ville

 

Les instruments de l'orchestre (2 conférences différentres)

Jeudi 13 octobre 2016
Jeudi 1er décembre 2016

 

Les voix humaines (2 conférences différentes

Jeudi 23 février 2017
Jeudi 30 mars 2017

 

La 9e Symphonie de L. Van Beethoven, un univers sonore

Jeudi 27 avril 2017

 

 

 

 

hors-abo-jm-onkelinx

Les outils de la musique. 

Pour être mise en oeuvre et ravir nos oreilles, la musique a besoin d’outils. Ce sont les instruments et la voix qui ont le rôle envié et redoutable de matérialiser la pensée des compositeurs. Les (re)découvrir est essentiel à tout mélomane car un créateur choisit son instrument en fonction du sens qu’il veut donner à son oeuvre.

 

Et puisque la pensée est riche et diversifi ée, les outils sont 
nombreux et offrent mille possibilités expressives. Toujours centrées sur  l’écoute active, chaque instrument de l’orchestre sera expliqué et entendu, seul et dans le contexte d’une oeuvre.

 

Une projection agrémentera par l’image l’écoute de ces outils qui témoignent du génie inventif humain. La voix sera également expliquée dans toutes ses nuances. Ses tessitures, ses caractères et ses affects ainsi que la rhétorique qui lui est  appliquée seront au centre de nombreux extraits de musique vocale sacrée et profane.


Nous couronnerons ce voyage par un examen d’une des symphonies les plus célèbres de l’Histoire, la Neuvième, Hymne à
la Joie, de L. van Beethoven qui associe miraculeusement le
choeur, les solistes et l’orchestre en une véritable synthèse au
service de son légendaire humanisme.

   

 


 

 

[Retour au menu Saison 2016-2017]